Analyse de la marque CONOR

  À partir de la fin du IV ème siècle les marques COMOB, CONOB apparaissent sur les monnaies d'or. OB signifiait Obryzum et indiquait par conséquent: ''or pur''. On trouve aussi la marque CORMOB, mais toutes les marques se terminent toujours par OB. Toujours? Non. On trouve une marque CONOR. À l'heure actuelle la communauté numismatique considère la présence de la lettre R comme un B mal exécuté ou bien comme une erreur. Je viens démontrer qu'il s'agit d'une volonté et tenter d'expliquer ce choix.

 Tout d'abord, cette marque est visible sur beaucoup de monnaies: pour Zénon, RIC #910, 911 (911 variante sans bijoux sur le diadème) 929 et 930 (930 même particularité que pour le 911). J'ai effectué un pointage en analysant 1.000 monnaies, sur ce corpus j'ai trouvé plus de 100 exemplaires où la marque CONOR est indiscutable. Nous verrons plus tard pourquoi je spécifie ''indiscutable''. Bien entendu, ces 1.000 monnaies contiennent des doublons, mais le ratio de 1/10° est tout de même suffisant pour démontrer qu'il ne s'agit pas d'une erreur. Voici une monnaie montrant cette marque avec une lettre R dite ''indiscutable'':

Photo d'un solidus vendu le 13/09/2017 par Classical Numismatic Group, Auction 106, lot 862, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=4339382, lien vers leur site: https://www.cngcoins.com/.

Il convient de soulever une autre problématique. Pour Zénon la marque CONOR est corrigée en CONOB! À l'heure actuelle je n'ai trouvé cette ''correction'' que pour les monnaies de Zénon. Je n'ai pas encore étudié d'autres empereurs pour voir si cette particularité existe ailleurs. De nombreuses marques CONOB affichent une lettre R à laquelle on a rajouté un trait dans le bas afin de former une lettre B. On voit clairement que ceci n'est pas une mauvaise exécution de la gravure. Premièrement parce que cette correction se voit sur beaucoup trop de monnaies différentes, solidii, tremissi.. mais aussi différents coins et probablement réalisés par différents graveurs. Je dois ajouter ici que beaucoup de monnaies ont la lettre B en forme de R car le bas est coupé par le grènetis. Erreur de gravure? La dernière lettre arrivant trop proche du bord et ne pouvant donc pas être complète? Dans certains cas peut-être, mais dans beaucoup d'autres, la lettre R est bien écartée du bord et ne laisse aucun doute. Voyons ici trois solidii où la lettre R est corrigée:

Photo d'une monnaie vendue le 12/05/2004 par Numismatica Ars Classica, Auction 27, lot 540, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=171010, lien vers leur site: https://www.arsclassicacoins.com/

Cette monnaie montre un trait sous la jambe de la lettre R qui ne rejoint pas l'extrémité. Une autre monnaie ci-dessous, avec un trait fin au même endroit:

Photo d'une monnaie vendue le 08/06/2005 par Classical Numismatic Group, Mail Bid Sale 69, lot 1799, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=235504, lien vers leur site: https://www.cngcoins.com/

Pour terminer, une troisième monnaie avec ce même petit trait:

Photo d'une monnaie vendue le 31/01/2007 par Classical Numismatic Group, Electronic Auction 157, lot 357, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=355459, lien vers leur site: https://www.cngcoins.com/

 

On peut même regrouper des monnaies où la lettre B est d'une forme étrange, probablement une correction plus maladroite. Le solidus ci-dessous montre un B en forme de Delta:

Photo d'une monnaie vendue le 04/04/2001 par Classical Numismatic Group, Mail Bid Sale 57, lot 1450, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=81408, lien vers leur site: https://www.cngcoins.com/.

Pour mieux identifier ces marques corrigées, il faut retirer la partie inférieure de cette lettre B et voir si la forme évoque parfaitement une lettre R. Il faut également regarder si la jambe de la lettre R se termine par une pointe triangulaire plus large. Montrant que le graveur avait terminé une extrémité. C'est un détail que l'on retrouve toujours, sur toutes les lettres.

Ce qui vient définitivement démontrer que les corrections sont réelles et qu'il ne s'agissait pas de gravure maladroite est la présence de deux monnaies partageant les mêmes coins. La première monnaie ayant la marque CONOR et la seconde ayant CONOB issue d'une correction de la lettre R par ajout d'un trait fin sous la lettre pour former un B. La modification s'est faite peu après la frappe de l'exemplaire avec la marque CONOR. Les deux monnaies ont les mêmes cassures de coin et celles-ci ne sont pas plus prononcées sur l'une des deux monnaies. Étant donné le degré d'usure du revers, la frappe de CONOR a été longue avant sa correction. Voici la photo de la monnaie avec la marque CONOR:

Photo d'une monnaie vendue le 11/06/2012 par Numismatik Lanz München, Auction 154, lot 619, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=1311146, lien vers leur site: https://www.lanz.com/.

Voici la deuxième monnaie avec la marque corrigée:

Photo d'une monnaie vendue le 09/12/2017 par Jean Elsen & ses Fils S.A., Auction 135, lot 382, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=4597412, lien vers leur site: https://www.elsen.eu/.

Qui corrigeait ces erreurs? On pense à un romain en charge de surveiller l'atelier. Pourtant on peut douter à cause de cette monnaie:

Photo d'une monnaie vendue le 24/05/2016 par Numismatica Ars Classica, Auction 93, lot 1123, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=3109862, lien vers leur site: https://www.arsclassicacoins.com/.

Cette monnaie a la marque CONOR corrigée en CONOR mais la lettre R de PERP à l'avers est également corrigée en B... Que s'est-il passé? On peut penser que le correcteur s'est trompé d'endroit à corriger, étant distrait ou peut-être pas dans son état normal. Ou bien on peut penser que le correcteur était lui aussi d'origine germaine et corrigeait sans comprendre le sens des lettres. Nous ne pouvons rien conclure avec ce seul exemplaire.

 

À ce stade il devient donc nécessaire d'expliquer la présence de cette marque CONOR. Peut-on imaginer qu'il s'agit de l'origine du mot ''or''? Ces monnaies de Zénon étaient frappées par des Visigoths et, on le verra plus bas dans l'article, bien d'autres peuples germaniques produisent des monnaies avec cette même marque. Phénomène de Rhotacisme? Ou bien déformation du mot latin avrvm? Ces propositions semblent probables. Rappelons que les Visigoths étaient latinisés mais cela n'implique pas que leur niveau de pratique de la langue latine ne contienne pas de déformations ou de raccourcis. Nous le voyons encore aujourd'hui lors de l'apprentissage d'une langue, lorsqu'une mauvaise compréhension de la prononciation advient, c'est très souvent la fin du mot qui est mal comprise. Prenons exemples des personnes disant ''parler comme une vache l'espagnol'' alors que la véritable expression est ''parler comme un basque l'espagnol''. La transmission orale erronée peut avoir occasionné le mot ''or''. 

Cette marque se trouve à partir du V ème siècle jusqu'au VII ème siècle. Et cela semble toujours être lors de frappes réalisées par des peuples germains. Visigoths, Ostrogohts, les Lombars...  Voyons quelques exemples:

Photo d'un Tremissis Ostrogoths de Theoderic au nom d'Anastase 491 - 518, vendu le 16/11/2011 par Classical Numismatic Group, Electronic Auction 268, lot 477, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=1138972, lien vers leur site: https://www.cngcoins.com/.

 

Photo d'un Tremissis Lombard au nom de Maurice Tibère 568 - 616, vendu le 16/09/2009 par Classical Numismatic Group, Mail Bid Sale 82, lot 1144, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=656713, lien vers leur site: https://www.cngcoins.com/.

 

Un autre Tremissis Lombard, toujours au nom de Maurice Tibère 620 - 700:

Photo d'une monnaie vendue le 14/01/2020 par Classical Numismatic Group, Triton XXIII, lot 1005, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=6670378, lien vers leur site: https://www.cngcoins.com/.

Pour terminer ajoutons ce Solidus de Justinien I, 542 - 565:

Photo d'une monnaie vendue le 01/03/2016 par CGB.fr, e-Monnaies Mars 2016, lot 381483, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=3000835, lien vers leur site: https://www.cgbfr.com/.

La question étant, qui a gravé cette monnaie de Justinien I? Probablement une personne d'origine germanique. 

 

En conclusion, il y a une origine à cette marque, qui commence à partir de la fin du IV ème siècle et qui correspond aux grandes migrations gothiques. Lors de leur fuite face aux Huns et de leur assimilation au peuple romain. Le fait que leur frappes pour les romains présentent cette marque et qu'on la retrouve aussi chez les lombards ne laisse plus de doute quant au tronc commun de cet marque: les germains. Nous savons peu de chose sur leur langage et encore moins sur leur niveau de pratique de la langue latine. Nous pourrions même estimer, étant donné leur importance dans le peuple romain à diverse périodes, qu'ils ont peut-être marqué les monnaies de leur empreinte, notant OR, terme qui leur parlait. Un romain en charge de l'atelier, corrigeant parfois les coins pour qu'ils correspondent à ce qu'attendait l'empire.