L'impératrice romaine sous les traits d'une allégorie

  Voici un petit article mettant en lumière un élément que j'ai remarqué. De nombreux ouvrages ou maisons de vente décrivent presque à chaque fois certains personnages de revers comme étant Spes ou Victoria par exemple. Si l'on regarde l'imagerie globale ainsi que les légendes, on ne peut pas réfuter ces descriptions. Cependant il serait à mon sens plus judicieux de parler du mélange fait entre l'image de l'allégorie et celle de l'impératrice.

Parfois, certaines personnes décrivent à juste titre le personnage revers comme étant l'impératrice. C'est souvent le cas par exemple pour les types SPES REIPVBLICAE ou SALVS REIPVBLICAE montrant tous deux un personnage debout de face, voilé et tenant deux enfants dans ses bras. Il est évident que l'impératrice est effectivement représentée sur ces revers car c'est elle qui met au monde le futur empereur. La scène du revers représentant le coté maternel. J'ai poussé la réflexion plus loin en analysant les tous petits détails. Regardons cette monnaie: 

Photo d'une monnaie vendue le 24/10/2017 par Tauler & Fau Subastas, Auction 4, lot 139, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=4489492, lien vers leur site: https://www.tauleryfau.com/es.

Sur cette monnaie les cheveux ondulent comme ceux de Fausta, c'est un détail que l'on retrouve dans tous les ateliers. La photo ci-dessus montre une monnaie de l'atelier de Ticinium et la légende de revers est SPES REIPVBLICAE. La monnaie ci-dessous comporte le même type de cheveux (moins visible) et provient de l'atelier de Trèves avec la légende de revers SALVS REIPVBLICAE:

Photo d'une monnaie vendue le 02/03/2014 par Numismatik Naumann, Auction 14, lot 870, lien vers la vente: https://www.acsearch.info/search.html?id=1873298, lien vers leur site: https://www.numismatik-naumann.at/.

Deux ateliers très éloignés géographiquement mais montrant le même détail. De plus, on notera que les deux revers font référence à Spes puis à Salvs. Donc il ne s'agit pas de montrer une allégorie correspondante à la légende mais de légendes gravées en fonction du message voulu. L'allégorie de l'impératrice maternelle est quand à elle inchangée. 

Je vais maintenant vous montre un autre type de revers sur lequel personne jusqu'ici (à ma connaissance) n'avait encore remarqué l'imagerie de l'impératrice. Ce revers est à titre d'exemple, en effet j'ai remarqué ce mélange d'imagerie sur d'autres revers et pour d'autres impératrices (aussi pour des empereurs mais je ne vais pas en parler ici). Regradons ce Solidus de l'impératrice Honoria:

Photo d'une monnaie vendue le 10/04/2014 par Heritage Auctions, Auction 3032, lot 23744, lien vers la vente et leur site:http:// https://coins.ha.com/itm/ancients/roman-imperial/ancients-justa-gratia-honoria-sister-of-valentinian-iii-augusta-ad-425-450-av-solidus-21mm-445-gm-12h-/a/3032-23744.s?type=acsearch3032

Le revers est noté partout comme étant une Victoire ou un ange. Il s'agit plutôt d'un ange car l'image de la victoire à cette époque était bien devenue celle d'un ange symbolisant la victoire chrétienne. Si l'on regarde de plus près on voit que l'ange porte un diadème de perles similaire à celui porté par Honoria, de plus les habits sont décorés comme ceux de l'impératrice. 

Dans cet article, nous avons vu comment d'infimes détails peuvent révéler des choses importantes, mais surtout nous voyons à quel point les graveurs avaient le soucis du détail.